Retour  Retour
septembre 2012

Quand les marques nous font du bien

Quand les marques nous font du bien Une marque, c’est un peu comme une personne. Il y a des personnes que l’on connaît de loin, il y en a que l’on connaît bien, il y en a dont on pense qu’on ne les aimera jamais, et d’autres auxquelles on est attaché. Et puis il y a une catégorie de marques et de personnes dont on parle moins : celles qui nous font du bien. Elles sont simples, discrètes, élégantes et ont toujours une personnalité affirmée. On les voit moins souvent, et on se dit à chaque fois qu’on les quitte qu’elles nous ont fait un bien fou, sans savoir pourquoi.

Il y a des personnes comme ça dont on ne comprend pas le mystère. Elles ne sont pas mannequin mais ont du charme. Elles ne sont pas ministre mais gagnent correctement leur vie et sont épanouies. Elles n’en disent pas trop mais ont de la conversation. Elles ne sont pas indiscrètes mais bienveillantes. Et c’est souvent le fait de ne pas s’imposer tout en étant disponibles qui rend ces personnes si attirantes.

Consommateurs que nous sommes, nous avons de la chance : il existe des marques qui se sont construites avec la même magie. Prenez Compagnie de Provence. Une marque de savons et de produits de bien-être présente en centres-villes, qui a trouvé le moyen de faire des produits simples, sans promesse superflue, aux parfums subtils, à l’aspect valorisant et au prix intelligent. Des points de ventes accueillants, des vendeurs discrets et souriants, une fontaine pour se laver les mains et tester les produits : la simplicité de Compagnie de Provence est bluffante et fait un bien fou.

Prenez Des racines et des ailes. Diffusée deux fois par mois depuis une quinzaine d’années, l’émission n’a pour autre prétention que de présenter l’histoire et l’actualité de lieux magnifiques, mêlant avec justesse anecdotes et moments clés du passé. Des images à couper le souffle, un niveau intellectuel de premier ordre, une narration à la fois légère et rythmée : on se pose devant Des racines et des ailes sans rien vraiment chercher, sans rien en attendre de précis, mais pour le plaisir de la beauté et de la curiosité.

Les marques comme Compagnie de Provence ou Des racines et des ailes, au-delà d’êtres vraies, sont surtout pacifiques. Elles n’agressent pas leur client mais sont disponibles pour lui. Elles ne le piègent pas mais lui proposent un produit qui lui fait du bien. Elles ne se construisent pas sur un coin de table mais prennent le temps de faire du beau.

En ne s’imposant pas, elles rendent le marketing direct has been. En n’étant pas indiscrètes, elles rendent la fidélisation client d’un autre temps. En ne proposant que du beau, elles rendent la course à la rentabilité absurde. Après avoir été briefé sur un client, un membre de Be Seen a dit récemment : "C'est marrant, ils ne cherchent pas à fidéliser leurs clients, mais plutôt à leur être fidèles". Ces quelques mots valent certainement toutes les bibles du marketing.

Vianney BOURGOIS

le 07.09.12 à 14:49
par Dachy Marie-Odile
Vianney, merci pour ta prose élégante et moderne dans ce monde qui va à 100 à l'heure! C'est toujours un plaisir de te lire et de suivre Be Seen. Bravo!

Laissez-nous
vos commentaires


Tous les champs sont obligatoires